Les meilleurs jeux pour team building rapide à mettre en place

Gwendal Péretié 15 août 2019 Pas de commentaire

Les meilleurs jeux pour team building rapide à mettre en place

Par moment, en tant que dirigeant d’entreprise ou responsable des ressources humaines, il est nécessaire de tisser des liens entre les membres de l’équipe. Plus facile à dire qu’à faire. Heureusement, il existe une pléiade de jeux qui renforcent la cohésion et la collaboration.

Avant d’enchaîner sur 9 jeux de team building accessibles à tous, un dernier conseil : ne sélectionnez que ceux qui conviendront à tous vos collaborateurs.

1— 2 vérités et 1 mensonge

À tour de rôle, chaque membre de l’équipe devra énoncer à haute voix deux vérités et un mensonge le concernant. Bien sûr, pour des résultats efficaces, le mensonge énoncé ne doit pas être facilement identifiable. À titre d’illustration, dire « je suis le descendant d’une vénusienne » est exclu.

Une fois, la présentation achevée, le reste de l’équipe débat et essaie de distinguer le vrai du faux.

Cet exercice permet aux collaborateurs d’en savoir plus les uns sur les autres. Il se révèle particulièrement utile pour en apprendre plus sur les personnes introverties, qui prendront difficilement la parole d’elles-mêmes.

2— La chasse au trésor

Jeu qui plaît autant aux petits qu’aux grands, la chasse au trésor peut se faire autant en salle fermée qu’en extérieur.

Le principe : Des équipes doivent collecter des indices qui, mis les uns après les autres, conduisent à un trésor. Le premier groupe à dénicher et rapporter l’objet secret gagne.

En plus de favoriser le travail d’équipe, la résolution des puzzles fait appel à la créativité des participants.

3— Le dessinateur aveugle

Pour apprendre à communiquer efficacement, rien de mieux que le jeu team building rapide du dessinateur aveugle.

Répartir les personnes en duos et les faire asseoir dos à dos. L’une des deux a entre ses mains un dessin tandis que l’autre se voit attribuer une feuille vierge et un crayon. À l’aide d’indications, en usant d’allégories, la première personne devra faire dessiner à la seconde le motif qui se trouve en face d’elle.

À aucun moment, elle ne peut lui transmettre l’illustration à copier. En outre, elle n’a pas le droit de lui révéler de façon directe la nature du contenu. Ainsi, au lieu de dire « représente un soleil ardent », elle pourra lui dire « dessine un cercle dans la partie supérieure de la feuille ».

4— Le parcours d’obstacles

À l’aide d’un épais ruban adhésif, délimiter des zones d’environ 4 mètres fois 2. Identifier des points de départ et de fin. Marquer des feuilles blanches d’une croix et les disposer aléatoirement le long du parcours.

Deux équipes de 2 personnes sont ensuite constituées. Un des membres a les yeux bandés et l’autre doit le guider tout le long du parcours en restant hors du périmètre et en s’arrangeant pour qu’il évite les X. Si le premier piétine une mine, il ne peut plus bouger jusqu’à son concurrent fasse de même. L’équipe gagnante est celle qui atteint la sortie en premier.

5— Le roi du marketing

À la différence de toutes les activités précédentes, cet atelier peut se réaliser seul ou en équipes.

Il est demandé à chaque groupe d’aller chercher un objet de l’espace de leur travail, et de le présenter comme étant un nouvel article. Dans un temps imparti, le groupe doit alors lui trouver un slogan, un nom, et élaborer une stratégie marketing qui fera décoller les ventes.

Une fois le délai écoulé, les équipes passeront à tour de rôle et présenteront leurs produits. Leurs plans marketing seront étudiés par les autres intervenants et ces derniers détermineront si oui ou non, ils sont réalistes.

En adoptant une approche créative et pratique, cet exercice de team building favorise la résolution de problèmes concrets.

6— L’archiviste

Sur une grande table, déposer une multitude d’objets n’ayant apparemment aucun rapport les uns avec les autres. En collecter au moins une vingtaine pour un résultat vraiment probant : verre, trombone, lampe, tapis… la créativité ne doit pas être limitée.

Sur une feuille, chaque groupe devra les classer en 4 catégories. Une fois le temps réflexion écoulé, les équipes révéleront sur quels critères elles ont organisé les objets.

Cet exercice permet de sortir du cadre de pensée formelle, de se réinventer et de trouver des points communs à des actes apparemment indépendants.

7— Le téléphone arabe

Comment mettre en exergue la nécessité d’adopter de bonnes méthodes de communication sans en faire un mélodrame ? Avec le téléphone arabe, pardi !

Classer tous les participants en une longue ligne droite. Le modérateur s’approche de celui en bout de file et lui chuchote un message au creux de l’oreille. Celui-ci le répète à son voisin de droite qui fait de même. Le schéma est reproduit jusqu’au dernier participant.

À la fin, le premier et le dernier joueur révèlent les messages qui leur ont été transmis. Avec le téléphone arabe, le fou rire est toujours au rendez-vous !

8— L’arbre à problèmes

Demander à un membre de l’équipe de noter sur une feuille de papier une difficulté rencontrée dans l’exercice de ses fonctions. Le problème évoqué ne doit pas être une attaque à l’encontre d’un collaborateur.

La feuille est ensuite remise au collaborateur assis à côté, lequel note en dessous ce qu’il pense être 2 causes de cette situation. À l’aide de lignes, relier les causes aux problèmes. Reprendre le même principe avec les 2 motifs jusqu’à ce que l’équipe ne trouve plus d’idées.

9— Bonjour, mon nom est…

Sélectionner autant d’adjectifs qu’il y’a de personnes dans le groupe. Exemples : heureux, fâché, affamé, etc. Chaque personne doit réaliser un badge mentionnant « Bonjour, mon nom est [adjectif] ».

Les badges sont répartis aléatoirement, par tirage au sort. Une fois le badge reçu, la personne se doit d’adopter le comportement mentionné. Le but : montrer que l’attitude adoptée au travail se répercute sur tout le groupe.

Tags :